Ce que cela coûte aux femmes de se montrer ambitieuses

Il ne suffit pas d’inciter les femmes à être ambitieuses pour que miraculeusement tout le système soit réparé. C’est ce que nous décryptons dans cet article (extrait de la 2ème newsletter bi-mensuelle de Bold Up).

Mais pourquoi est-ce si dure pour une femme d’assumer ses ambitions ? 🧐

L’idée qu’elle serait une qualité réservée aux hommes est évidemment…
(Roulement de tambour !)  Fausse ! 
 
 
Qu’est-ce qu’ils vont penser de moi ? Vont-ils penser que je suis trop prétentieuse ou trop agressive ?
 
Oui parce qu’on peut le dire, parfois la frontière entre être ambitieuse et agressive semble être fine.
Merci le double standard imposé ! On demande aux femmes de se positionner comme des leaders mais elles sont pénalisées lorsqu’elles le font.
 
Alors on s’adapte pour ne pas froisser les autres et pour correspondre aux standards.
 
On minimise nos réussites, on l’attribue à la chance ou on la justifie par un élément extérieur.
 
Dans le monde du travail, on estime souvent la valeur d’une personne à ce qu’elle a accompli, au salaire qu’elle gagne, à ce qu’elle produit.
 
Et en même temps…. on attend aussi d’une femme qu’elle soit présente pour sa famille et ses enfants et attentive aux autres. Qu’elle fasse passer les autres avant soi en gros !
 
Pourtant, si elle débauche plus tôt pour aller chercher ses enfants à l’école, si elle prend sa journée pour garder son petit malade, elle ne sera pas perçue comme ayant assez d’ambition.
 
En fait quoi qu’on fasse ça coince, non ?
 
Les arguments des employeurs pour justifier, qu’à compétences égales, les femmes choisissent des postes avec moins de responsabilités vont encore dans ce sens :
  • « Elle préfère passer du temps avec ses enfants, c’est normal. »
  • « Comment elle va faire pour être aussi disponible et flexible ? »
  • « En même temps, elle n’a pas demandé à être promue. Son boulot c’est un peu comme un passe-temps. »
 
Du coup Franck il n’y aurait pas un problème dans ce que tu dis ? D’ailleurs, ce n’est pas tout à fait vrai.
 
 
Donc quand une femme veut faire carrière ça ne va pas…. Quand elle ne veut pas faire de sa carrière une priorité, ça ne va pas non plus. 

Et si on regardait le problème sous un autre angle ?

Et si on arrêtait de taper sur les femmes et qu’on demandait plutôt aux entreprises de s’intéresser réellement aux questions de diversité et d’égalité à la place ❓❓❓
 
Encore une fois, Il n’y a qu’à voir les répercussions sur les femmes qui osent sortir du moule.
 
Déjà au sein de l’entreprise, on ne facilite pas la tâche de celle qui veut gravir les échelons.
 
Et elle se prend une bonne dose de vents contraires dans la face :
  • Augmentations de salaire refusées
  • Compétences et autorité remises en question
  • Erreurs plus souvent notifiées
  • Surcharge de travail pour moins de reconnaissance…
 
Pas étonnant que selon le dernier de rapport Women in the Workplace de plus en plus de femmes leaders cherchent à démissionner de leur poste à responsabilité.
 
On retrouve également ce frein au sein de la sphère familiale.
 
Puisque le stress du conjoint dans les couples hétérosexuels semble s’accroître lorsque la femme gagne au-delà de 40% du revenu du ménage.
 
Si cela ne pose pas de souci à l’homme lorsque cet écart est clair depuis le début, il se développe davantage s’il y a une évolution de salaire au cours de la relation.
 
Toutes ces actions pénalisantes à l’ambition se retrouvent également dans l’image erronée que l’on se fait de la femme ambitieuse.
 
Parce que ce qu’on attend d’un homme au travail : être persuasif, ambitieux, un peu agressif…
 
Est différent de ce qu’on attend d’une femme : de la compassion, de la sensibilité pour ses collègues…
 
Si elle cherche à gravir les échelons et monter professionnellement dans la hiérarchie elle sera perçue comme agressive, demandeuse, peu aimable…
 
C’est notamment ce qui ressort de l’étude d’Howard VS Heidi, menée par la Columbia Business School.
  • Un panel d’étudiants a eu accès à deux CV identiques.
  • Seule exception : pour la moitié d’entre eux le candidat s’appelait Howard et pour l’autre moitié, la candidate s’appelait Heidi
  • Howard a été perçu comme quelqu’un de sympathique et attrayant, avec lequel il serait plaisant de collaborer.
  • A l’inverse, Heidi était considérée comme une personne égoïste et peu appréciable. 

Prenons l’exemple d’Hilary Clinton.

Son attitude en politique n’est pas plus vindicative ou provocatrice que celle de ses collègues politiciens.
 
L’ambition dont elle a fait preuve a pourtant fait l’objet de nombreuses critiques : trop égocentrique, elle ne parle que d’elle… et j’en passe.

En se concentrant sur ses propres ambitions aux détriments de celles des autres, elle remet en question ce qu’on attend d’une femme dans notre société patriarcale. Il est facile de réagir par la critique à ce qui sort des standards.

Les femmes se portent d’ailleurs ces jugements entre elles. Certaines cherchent même à punir les plus ambitieuses pour avoir osé à leur place.
 
Il faut dire que les femmes manquent de modèles.
 
De vrais modèles avec qui échanger. Des femmes pour qui l’ambition n’est pas un vilain mot et qui seraient à même de donner ces conseils :
 
  • Ne jamais s’excuser de son succès.
  • Ne jamais cesser de muscler son mindset pour avoir confiance en ses capacités.
  • Mettre son ambition au service des valeurs qui nous animent.
  • Croire en la force des réseaux féminins et ne pas chercher à écraser les autres. #sororité

En résumé ?

L’ambition des femmes a des désavantages. C’est le paradoxe de l’empowerment au féminin. D’un côté, on demande aux femmes de parler et d’oser plus et d’un autre côté elles sont pénalisées quand elles le font.
 
  • Elles peuvent être vues comme agressives, trop masculines, trop directes et donc avoir une image qui baisse auprès des autres en entreprise.
  • Si elles assument pleinement leurs ambitions en entreprise, elles sont pénalisées pour l’avoir fait.
  • Leurs compétences et autorités peuvent être plus facilement remises en question.
  • Dans les coupes hétérosexuelles, les femmes ambitieuses peuvent rencontrer plus de frictions avec leur conjoint.
  • Les femmes sont ambitieuses, mais elles craignent de le dire et de l’assumer.
 
Et si on commençait à pointer du doigt les entreprises et les institutions qui ne font pas de l’égalité et de la diversité une priorité, plutôt que de jeter constamment la pierre aux femmes pour avoir soit trop ou pas assez d’ambition ? 

Inscris toi à notre Newsletter

Ta dose d'inspiration pour prendre les commandes de ta carrière

Quizz


Quizz pour faire le point sur ton plan de carrière

Cahier d'auto-coaching


Cahier d'auto-coaching pour booster ta vie professionnelle

Masterclass offerte

Ta Masterclass offerte pour demander l'augmentation de salaire que tu mérites

Quizz es-tu prête à changer de vie professionnelle ?

Masterclass offerte

Transforme ta vie pro en 2024

Prête pour enclencher un changement dans ta vie pro en 2024 ? Inscris toi à ma Masterclass exclusive et gratuite où je te dévoile mes stratégies pour te mettre dans l’action et pour enfin devenir actrice de ta carrière. 

Masterclass disponible jusqu’au 29 février 2024 uniquement.